Le premier fil télégraphique - 1853  manuscrits, p. 516- 517

On venait alors de poser le premier fil télégraphique allant de Quimper à Brest et le fil passait à côté de la ferme. Voilà encore une chose qui donnait du travail à mon esprit, qui ne pouvait rien voir sans chercher de suite la raison d'être, le pourquoi, l' x comme disent les mathématiciens. On commençait même à parler du chemin de fer qui viendrait aussi bientôt à Quimper. Pensant peut-être que le maire connaissait tout cela, je lui demandai un jour ce qu’étaient le télégraphe et le chemin de fer. Comme il avait réponse à tout et quand même, il me dit que le fil de fer posé entre Brest et Quimper servait à porter les nouvelles, que ces nouvelles étaient écrites sur un petit morceau de papier qu'on entrait dans le fil, on soufflait dessus puis aussitôt il était rendu à l'autre bout.

« Mais, j'ai vu les ouvriers couper le fil, lui dis-je, et il n'était pas creux.
- Non, dit-il, mais le papier fait le creux en passant. »