Un cours d'histoire sur l'antique Cirtha (Constantine-Qacentina) - 1863  Intégrale, p. 8.63-8.64.

Mais bientôt nous reçûmes l'ordre de quitter notre trop paisible garnison de Collo1. Nous allâmes à Constantine où tout le régiment se trouva réuni cette fois, dans cette vieille cité des Numides, placée au sommet d'un rocher comme un nid d'aigle et dans laquelle les Français ne purent entrer que sept ans après la prise d'Alger2. C'était la fameuse Cirtha, la capitale de la Numidie qui en avait déjà vu bien des sièges et des cruautés. Ce fut là que Sophonisbe3 fut empoisonnée par son fiancé Massinassa plutôt que de la livrer à Scipion qui la réclamait par droit de conquête4. Ce fut là que Marius prit par trahison le terrible Jugurtha5 qu'il conduisit à Rome attaché à son char. Saluste6, proconsul romain, ramassa là en très peu de temps une fortune colossale. Il fut accusé de concussion mais César qui s'y connaissait en concussion et qui avait reçu une bonne part de celle de Saluste, 1,200,000 francs [sic], fit acquitter celui-ci par les juges et Saluste vécut tout le reste de sa vie en homme vertueux et en grand écrivain au milieu de ses richesses volées. Un paysan du nom d'Alexandre Seu7, donné pour roi de Numidie fut poursuivi et battu par les Romains. Il alla se réfugier à Cirtha, alors pour le prendre, les Romains furent obligés de faire le siège de la ville et finirent par la raser complètement. Ce fut après ça que Constantin, devenu empereur, la fit rebâtir et lui donna son nom8. Aujourd'hui, Constantine est composée de deux villes, la ville arabe et la ville française, car ces deux races, vivant depuis si longtemps sur le même terrain n'arrivent pas et n'arriveront jamais à se confondre.

1. El-Qoll. 
2. Il fait référence à la prise d'Alger en 1830, Constantine ne fut effectivement prise qu'en octobre 1837. 
3. Fille du Cathaginois Asdrubal et épouse de Syphax, roi d'une peuplade voisine, les Massaessyles. Elle est surtout connu au travers de la pièce de Corneille qui porte son nom. 
4. La deuxième guerre punique avait opposé Scipion, alliée de Masinissa, à Carthage alliée de Syphax. Comme Masinissa lui annonça de la capture de son mari, Sophinisbe se suicida. 
5. Il s'agit du général C. Marius. Les guerres de Jugurtha (112-107 av. J.-C.) s'achevèrent par la victoire de Marius sur Jugurtha près de Cirtha.
6. Auteur deu Bellum Jugurthinum. Il avait était nommé proconsul de d'Afrique en 46 av. J.-C. par César qui venait d'y défaire les pompéiens à Thapsus.
7. A identifier avec Lucius Domicius Alexander, préfet du prétoire en Afrique, qui s'était intitulé Auguste en 308.
8. Il fait allusions aux guerres civiles des années 310 dont Alexandre Seu vu une des victime et s'acheva par la victoire de Constantin..