Deuxième édition américaine pour Déguignet

Memoirs of a breton peasant

 

    On en parle dans la presse    

Le Poher Hebdo - 20 juin 2012

Le livre "Mémoires d'un paysan bas-breton" distribué en anglais

Bernez Rouz, membre du conseil culturel de Bretagne et éditeur du livre "Mémoires d'un paysan bas-breton", à partir des cahiers de Jean-Marie Déguignet, a présenté la nouvelle édition en langue anglaise dans les locaux d'AIKB.

Dans ces cahiers, Jean-Marie Déguignet décrit sa vision de la Breatgne enrte 1834 et 195 ; ce qui en fait un document social et humain de la vie rurale au XIXe siècle. Lire la suite.

 

Retour sur les bretonnismes

  • par Jean-François Douguet

V’la bien trois s’maines passées maint’nant qu’Hervé Lossec, un gars du nord (non pas un cheti, du nord Finistère, du Léon quoi) est venu au grand Ergué conférencer sur comment on cause ! A l’entendre, on voyait bien que çui là faisait un peu la moque à nous. Pourtant ici on cause comme çà depuis longtemps, sans faire plus de chichi que çà.

Lire tout l'article

 

  • relevés par Hervé Lossec (exemples tirés des pages 35 à 45 des Mémoires d’un paysan bas-breton).
 
Il ne faisait pas beau suivre ce chemin
Ne oa ket brav mont gant an hent-se
En français on dirait « il ne faisait pas bon »

Nous avions à faire à un autre sauvage
D’ober hon doa gant un den gouez-all
Le français utilise « avoir affaire à », tandis que le breton utilise l’expression « Kaout d’ober gant unanbennak » : « avoir à faire avec quelqu’un ».

Lire tous les bretonnismes relevés par Hervé Lossec

 

 

Deuxième édition américaine pour Déguignet

Memoirs of a breton peasant

 

Memoirs of a breton peasant - Jean-Marie Déguignet

L’édition poche des Memoirs of a breton peasant vient de sortir au mois d’octobre à New York.

Seven Stories Press qui avait publié la traduction de Linda Asher en 2004 explique par la voix de son manager Dan Simon, le véritable coup de cœur que les responsables de la prestigieuse maison d’édition New Yorkaise ont eu pour l’écrit phare de Déguignet :

« I just want to say that several people among us here at Seven Stories would probably choose Memoirs of a Breton Peasant as their favorite book, or one of their favorites, among the 500 or so titles we have published. It is truly something unique and irreplaceable, the world would be a poorer place without it. »

« Je dois dire que plusieurs personnes travaillant à Seven Stories Press, choisiraient les « Mémoires » comme leur livre favori ou l’un de leurs livres favoris parmi les 500 que nous avons publié depuis. C’est véritablement quelques chose d’unique et d’irremplaçable, le monde serait plus pauvre sans ce témoignage ».

 

Crime et justice en Bretagne

Crime et justice en Bretagne - A. Le DougetL’historienne Annick Le Douget signe un livre magistral sur la justice en Bretagne depuis 1800.

Crime et justice en Bretagne, donne une large place aux acteurs de la justice, juges, magistrats, avocats, qui donne une dimension humaine à cette institution respectée mais décriée. Les grands débats  sur la peine de mort, les grands dossiers contreversés comme l’affaire Dreyfus, l’affaire Seznec sont évoqués avec mesure.
Jean-Marie Déguignet qui s’est exprimé avec fougue sur tous les faits de sociétés de sa période d’écrivain a comme d’habitude des opinions très tranchées sur les grands dossiers de son temps.
 
Pour une justice avec un grand J
Dans ce livre Bernez Rouz signe une contribution : « Pour une justice avec un grand J » qui reprend ses positions contre la peine de mort et le rêve de Déguignet « pour une justice avec un grand J ».
Crime et justice en Bretagne, éditions Coop Breizh, Spezet 2011, 210 p. (ISBN 978-2-84346-526-0).
 
La Bretagne et l'affaire Dreyfus - Jean Guiffan
 
 
Jean Guiffan a largement utilisé les commentaires de Déguignet sur l’Affaire Dreyfus dans son livre La Bretagne et l’affaire Dreyfus où notre Déguignet est bien sur Dreyfusard.
 
La Bretagne et l'affaire Dreyfus, éditions Terre de brume, coll. « Essais », Rennes, 1999, 271 p. (ISBN 2-84362-047-3).
 
 
 

Histoire d’une famille de Basse-Bretagne Histor eur familh a Vreïz-izel

Hervé Burel

Publication de l'histoire d'un paysan de Basse-Bretagne : un contemporain de Déguignet

Les éditions Skol Vreizh viennent de publier Histor eur familh a Vreïz-izel d’Hervé Burel (Histoire d’une famille de Basse-Bretagne).
Voici comment Jean-René Quéau présente ce nouveau témoignage en faisant référence directement à Déguignet.


« Les Mémoires d'un paysan Bas-Breton de Jean-Marie Déguignet 1834-1905, ont eu un succès très important il y a quelques années, lors de leur publication.
Histoire d'une famille de Basse-bretagne - Hervé Burel / Memoires d'un paysan bas-breton - Jean-Marie Déguignet
Découvrir qu'un paysan avait osé écrire et qu'il l'avait fait pour dénoncer l'ordre social établi et avec une telle insolence et virulence de ton ont alors stupéfait plus d'un lecteur. On pourrait penser qu'Hervé Burel est un deuxième Déguignet. Ces deux textes dénoncent, en effet, l'injustice sociale et la misère du peuple. 
Pourtant Déguignet semble plus anarchiste et en révolte contre tous, et Burel davantage impliqué dans la lutte syndicale et valorisant le respect et l'émancipation face au mépris et au mensonge. Par contre, ce qui les distingue radicalement, c'est le choix de la langue d'expression : Déguignet utilise la langue française parce qu'elle représente pour lui la langue de l'émancipation et de la culture. Burel, lui, écrit en breton, non par militantisme, mais parce qu'il maîtrise un spectre large de registres de langue en breton et est capable d'une expression en breton cultivé.
 
Le résultat de leurs expressions donne finalement une image en miroir : alors que Jean-Marie Déguignet universalise par le français un discours local sur le peuple en Bretagne et l'ordre social et politique tel qu'il l'a connu, Burel localise par le breton un discours de portée universelle. »